Edito 

La situation que nous traversons est inédite. C’est la première fois que nous devons gérer une crise sanitaire qui impacte profondément les activités associatives. Plus qu’aujourd’hui, nous sommes inquiet.e.s pour l’avenir. Après une période de confinément qui a quasi stoppé les activités et événements, nous voilà dans une période d’incertitude où l’évolution de l’épidémie freine drastiquement la reprise.

La décision d’annuler la 26e marche des fiertés a été un « crève-coeur » pour l’équipe qui s’était mobilisée depuis plusieurs mois pour vous proposer une édition encore plus belle que celle des 25 ans. Nous avons espéré la reporter en septembre… malheureusement les conditions sanitaires et sécuritaires n’étaient pas réunies.Cependant il nous était inconcevable de tout annuler.

Ainsi nous avons fait le choix de reporter le festival régional sur le 2nd semestre, pour accompagner les associations à reprendre leur activité, et d’organiser un grand village associatif le 24 octobre sur la place du Capitole. Là encore, la situation sanitaire n’a pas aidé. Beaucoup d’associations n’ont pas pu reprendre leurs activités en l’absence de lieux permettant d’accueillir les permanences, activités, événements… Nous avons fait le choix de proposer une programmation « au fil de l’eau » (pour le festival), disponible sur notre site internet, afin de s’adapter. Quant au village associatif, nous avons été contraint.e.s de prendre la même décision que pour la Marche des Fiertés : l’annulation. Les nouvelles restrictions préfectorales ne permettent plus la tenue d’événements de plus de 10 personnes sur l’espace public… encore un coup dur pour notre association.

Ces différentes annulations ont des conséquences à plusieurs niveaux. Sans les événements, comment allons-nous recruter des bénévoles ? De plus, la quasi totalité des financements dont dispose PRIDE Toulouse, sont issus des subventions obtenues auprès des structures et collectivités au titre des projets – événements organisés. Nous devrons trouver les solutions.

En attendant, en novembre prochain, nous organiserons notre assemblée générale ordinaire qui a été également reportée en raison de la situation sanitaire. Ce sera l’occasion de vous présenter toutes nos activités réalisées durant l’année. Nous sommes conscient.e.s qu’il existe un réel déficit en matière de communication. Nous communiquons beaucoup sur les réseaux sociaux mais pas assez directement avec vous, adhérent.e, partenaires, donateur.trice.s, qui nous faitent de confiance.

Ce problème de communication conduit à des dommages tels que la perte du lien précieux entre les adhérent.e.s et l’association, le non-renouvellement de l’adhésion ou du don… Nous sommes conscient.e.s de ce problème et nous avons décidé de le surmonter en mettant en place des réponses, que nous espérons, adaptées :

-> l’embauche en alternance de Clémence en qualité de Community Manager. En fomation à Sub de Web, pendant 1 an, elle va nous aider à garder et développer le lien avec les adhérent.e.s, bénévoles, associations, partenaires…

-> la diffusion de cette newsletter mensuelle récapitulant les dernières infos et l’actualité de notre association et son collectif

-> la mise en place d’un espace « adhérent.e », sous forme d’un intranet, sur le site de PRIDE Toulouse pour vous communiquer régulièrement les infos, actualité, les événements…

Voici les premières solutions que nous mettons en place. Mais nous sommes à l’écoute d’idées pour nous permettre d’améliorer la situation. N’hésitez pas à nous les faire part ! 

En attendant, nous vous souhaitons une bonne lecture. Merci encore pour votre soutien.
A très bientôt et prenez-soin de vous.

Léquipe de PRIDE Toulouse