Ce samedi à Toulouse, des dizaines de milliers de personnes ont défilé sous un soleil de plomb. Une marche des fiertés, pour réclamer plus de droits aux personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transsexuelles, queers et intersexes. L’un des plus grands rassemblements du Sud-Ouest.

« L’humanité, c’est la diversité », pouvait-on lire sur l’une des nombreuses banderoles brandies lors de cette 23ème marche des fiertés à Toulouse ce samedi. Le mot d’ordre cette année, a largement été relayé dans la ville rose, pour ce qui est le plus grand rassemblement du Sud-Ouest pour défendre les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transsexuelles, queers et intersexes.

L’homophobie en hausse de 20%

La marche des fiertés a été lancée en 1994 à Toulouse, après le développement des gay-pride aux Etats-Unis. Elles sont toujours d’actualité au vu du contexte, comme le constate le co-président de l’association Pride Toulouse, organisatrice de l’évènement :   » L’homophobie est remontée de 20% ces dernières années. » Il faut donc « accentuer la lutte ».

Malgré un parcours raccourci en raison des menaces terroristes, le défilé des chars s’est élancé du square Charles de Gaulle à la rue Alsace-Lorraine en passant par le square Wilson et le boulevard Carnot. De nombreuses mesures de sécurité ont été déployées tout au long du chemin pour encadrer les manifestants.

Par Delphine Gerard, accompagné d’un reportage vidéo

http://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/dizaines-milliers-personnes-marche-fiertes-toulouse-1270971.html