» On attend environ 35 000 personnes ce samedi 10 juin dans les rues de Toulouse pour la Gay Pride, la marche de la communauté gay, lesbienne, bisexuelle et transexuelle. Dans un contexte Vigipirate renforcé, l’événement sera placé sous haute surveillance.

Les préparatifs battent leur plein pour la Gay Pride toulousaine qui se tiendra ce samedi 10 juin, dans l’après-midi à Toulouse. Pourtant cette année la marche des fiertés a failli être annulée. En cause la sécurité dans un contexte terroriste extrêmement tendu.
Le parcours a été diminué, le village réduit et cantonné au centre de la place du Capitole. La sécurité, elle, va être renforcée par les associations. On sait très bien qu’on est des cibles privilégiées de ces groupuscules, explique Baptiste Poiret de l’association Arc en Ciel  Toulouse Occitanie.

‘On a une volonté de ne pas céder.’

La préfecture n’a pas souhaité faire de commentaire. Du côté des syndicats de police, on nie toute surenchère sécuritaire au lendemain des attentats de Londres il y a quelques jours et de Paris hier.

‘On est dans un contexte global de sécurité maximale de Vigipirate et d’attention’ explique Didier Martinez du syndicat SGP Police, qui ajoute que l’ensemble des moyens mis en oeuvre correspond à sécuriser l’ensemble des participants.
Reste qu’avec 35.000 participants l’année dernière, la marche des fiertés est une manifestation très difficile à sécuriser totalement.

En vidéo, le reportage de Christophe Romain et Jean-Luc Pigneux. »

Par Christine Ravier

http://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/toulouse-securisation-du-parcours-gay-pride-1268563.html